A propos

Notre entreprise

Notre entreprise a été crée en 1981 et propose depuis produits et services pour les collectionneurs.

Votre serviteur, Jean-Michel COURSET, est l'auteur ou co-auteur de plusieurs livres de référence

5000 miniatures de parfums

6000 miniatures de parfum

8000 miniatures de parfum

Ces ouvrages sont épuisés, ils sont devenus rares et recherchés.

Les ouvrages les plus récents sont disponibles sur le site 10000 miniatures de parfum

Vous y trouverez les ouvrages suivants :
10000 miniatures de parfum
+2000 miniatures de parfum
ainsi qu'un coffret 12000 miniatures de parfum incluant les deux précédents.

Comment démarrer une collection de parfums miniatures?

Que collectionner ? Comment classer ses flacons ? Quels échantillons acheter ?

A ces questions qui sont souvent posées par des débutants, il est évident qu’il n’y a qu’une bonne réponse: se laisser guider par ses goûts. Chacun organise sa passion selon ses envies, ses moyens, ses désirs, ses contraintes.

Il existe cependant quelques pistes que l’on peut indiquer et quelques écueils à éviter.

Souvent, le lécythiophile débutant part un peu dans toutes les directions. A partir d’une base de flacons obtenus gratuitement auprès de parfumeurs et d’amis, il souhaite développer sa collection, la compléter, en faire un ensemble cohérent qu’il aura plaisir à montrer, à regarder, à gérer. L’avantage de cette démarche est de permettre au collectionneur en herbe de découvrir toute l’immense variété du monde de la miniature, ses couleurs, ses fragances, ses prix, ses raretés. C’est une étape fondamentalement indispensable qui permet d’étoffer la collection en volume et en diversité.

Dans un second temps on s’aperçoit rapidement qu’il est aujourd’hui difficile de réaliser une collection complète de miniatures (on peut estimer -très difficilement compte tenu de l’absence de sources fiables- à environ 30.000 miniatures différentes au niveau mondial).

Le collectionneur choisira alors de se spécialiser sur un thème précis qui peut être plus ou moins vaste :
- les grandes marques françaises
- les flacons d’une couleur précise (" bleu Bourjois " par exemple)
- une seule marque
- les flacons anciens
- les flacons rares
- les flacons de stars
- les flacons de couturiers
- les flacons italiens
- les flacons de forme originale
- les flacons évoquant un thème particulier (animaux, femme, ..)

Cette petite liste n’est bien sûr pas limitative. Souvent, à côté de cette spécialisation , le passionné continue à acquérir ou à conserver des flacons qui lui plaisent même s’ils n’entrent pas directement dans son thème.

Plus tard, lorsque le thème aura été épuisé ou en tout cas abondamment complété, on reviendra souvent soit à une vision plus générale soit au choix d’un autre thème.

Où et comment acquérir des flacons ?

La règle d’or de la collection de parfums est d’en parler autour de soi, famille, amis, relations professionnelles. On est souvent surpris de constater que beaucoup de personnes peuvent avoir quelques-unes de ces charmantes petites bouteilles. Parfois, elles-mêmes collectionneuses elles proposerons peut-être des échanges. Certains de vos amis qui jusqu’à présent jetaient leurs échantillons après les avoir utilisés seront enchantés de vous les offrir à l’avenir (rappelez-leur discrètement de temps en temps votre passion). Lorsque l’on en a la possibilité, il faut montrer sa collection dans une petite vitrine : le succès est assuré. Outre le plaisir esthétique que l’on en retire, c’est un excellent moyen d’engager la conversation sur ce sujet.

On peut ainsi se constituer rapidement une petite base de flacons qui permettra de démarrer une collection quasiment sans frais.

Ensuite, pour acquérir des flacons plus rares, plus recherchés, plus anciens , il faudra soit en acheter , soit en échanger. Pour ce faire plusieurs possibilité

Les achats

Aujourd’hui on trouve souvent dans les parfumeries des offres de miniatures gratuites pour l’achat de tel ou tel produit. N’achetez pas systématiquement le parfum pour obtenir la miniature même si elle vous intéresse Vous risquez d’investir inutilement dans un parfum que vous n’utilisez pas habituellement, et votre collection va rapidement vous revenir fort cher au fur et à mesure que votre salle de bains se remplira de parfums et de cosmétiques que vous n’utiliserez jamais. A contrario, lorsque vous faites un achat en parfumerie ne repartez jamais sans une miniature ! Même s’il n’a pas de miniature de la même marque, le commerçant, si vous insistez gentiment vous en offrira certainement une et peut-être plusieurs. Ne perdez pas de temps à faire toutes les parfumeries de votre région en demandant des échantillons, il est maintenant rarissime d’en obtenir si vous ne faites pas d’achat. Beaucoup de parfumeries vendent maintenant des miniatures . Il y a parfois de bonnes affaires à réaliser mais ce n’est pas systématique. Comparez les prix avant d’acheter à ceux du marché de l’occasion (brocanteurs et sociétés spécialisées). Visitez également notre magasin en ligne vous y trouverez des prix et conditions exceptionnels.

En effet, vous pouvez également vous procurer vos flacons auprès des professionnels de la collection, antiquaires, brocanteurs, salles des ventes, marchands spécialisés, sociétés de vente par correspondance. Ici c’est un peu la loi de la jungle avec un seul mot d’ordre qui est une évidence : COMPAREZ. D’un marchand à l’autre, d’un salon à l’autre, d’un mois sur l’autre les prix de certaines miniatures peuvent varier du simple au triple. Une erreur fréquente à ne pas commettre est de se précipiter sur les nouveautés : celles-ci sont en effet souvent excessivement chères lors des semaines qui suivent leur sortie; dans 95% des cas leur prix baissera assez rapidement pour remonter ensuite lentement au fur et à mesure que l’ancienneté et la rareté leur donneront de la valeur.

Enfin vous pouvez acheter à d’autres collectionneurs rencontrés au hasard d’une brocante ou que vous découvrez par l’intermédiaire d’une petite annonce. Vérifiez l’état des produits que l’on vous propose Pour les gros achats, demandez une attestation servant de preuve à la transaction et payez par chèque. Il y a malheureusement des collections volées qui peuvent être écoulées de cette manière, aussi ne prenez pas le risque d’être accusé de recel. Si vous avez le moindre doute sur l’origine des flacons, n’effectuez pas la transaction et n’achetez jamais à un mineur sans l’autorisation écrite de ses parents.

Comparez, évitez les flambées spéculatives, déplacez-vous, informez-vous, n’achetez pas de lots douteux et vous constituerez votre collection dans les meilleures conditions.

Les échanges

Les échanges sont l’un des grands plaisirs de toute collection. Outre le résultat concret qu’ils peuvent procurer, l’obtention d’une ou plusieurs pièces nouvelles, ils sont surtout l’occasion de contacts enrichissants qui vous apporteront la possibilité d’accroître vos connaissances mais aussi de partager les vôtres et, plaisir ultime, de parler de votre collection. Pour les échanges par correspondance, il convient de rester vigilant en particulier lors de la première transaction qui doit toujours être de faible valeur. N’hésitez pas non plus à prendre contact par téléphone avec votre correspondant. Une courte conversation permet souvent de se faire une idée plus précise des motivations de son interlocuteur, de sa conception de la transaction envisagée.

La norme habituelle d’échange est une pièce contre une. Il s’agit bien sûr de flacons de valeur à peu près équivalente. L’habitude veut souvent que l’on échange un flacon avec boite contre un autre avec boite, un ancien contre un ancien, un récent contre récent, .... Rien ne vous empêche cependant d’offrir plusieurs flacons courants contre un plus rare, la seule règle étant un bien sûr un accord entre les parties tel que personne ne se sente lésé. N’espérez pas obtenir un vieux Nina Ricci contre un Yves Rocher ou un Givenchy !

Un cas particulier concerne l’échange avec des professionnels. Sur un salon, le temps d’un marchand est souvent précieux et les échanges prennent du temps. Essayez de venir à un moment ou il n’y a pas de clients sur le stand, (à l’ouverture, à la fermeture, ou à l’heure du repas). Repérez les flacons de valeur équivalente aux vôtres et qui seraient susceptibles de vous intéresser. Un négociant peut être intéressé par des flacons qu’il n’a pas en stock et qu’il échangera en général volontiers contre d’autres qu’il a pu obtenir en plusieurs exemplaires. Bien sûr, s’il est également collectionneur comme s’est souvent le cas, il sera très preneur de tout flacon qu’il ne possède pas pour sa collection personnelle. De nombreux professionnels, qui doivent payer les frais inhérents à leur activité et dégager du bénéfice pour vivre , demandent deux flacons contre un. Ceci n’est pas choquant. A vous de juger si la transaction reste valable en ce qui vous concerne. Pour échanger, vous pouvez utiliser les petites annonces des journaux spécialisés (bulletins de clubs, La Vie du Collectionneur, Le Collectionneur Français, Aladin), ou aller dans les magasins, brocantes et salons et bien sûr, allez aux réunions de clubs si vous avez la chance d’en avoir un dans votre région et visitez les salons spécialisés.
Sur Internet les principaux sites de ventes aux enchères offrent de larges possibilités de contacts.

Comment gérer sa collection ?

Au début, on se souvient aisément de toutes les pièces que l’on possède. Avec le temps, on a du mal à savoir si l’on possède telle ou telle variante, si ce flacon ancien qui nous intéresse n’est pas en meilleur état que le sien. D’ailleurs avez-vous bien la boite? Pour éviter ces interrogations et le risque de manquer une pièce ou au contraire d’acheter inutilement un double, nous vous conseillons fortement de tenir dès le début une liste de ce que vous possédez. Cette liste doit comprendre la marque du produit, le nom du fabricant, la variété éventuelle (bouchon doré, bouchon noir, ...) l’état du flacon (vide, avec boite, abîmé) et éventuellement votre prix d’achat qui vous permet de suivre l’évolution du cours du flacon. Le présent ouvrage peut vous aider dans cette démarche, car il associe à un numéro de référence, d’une part la richesse irremplaçable d’une photographie et d’autre part des informations sur ses propres flacons. Grâce à lui vous pourrez faire la liste des miniatures qui manquent et que l’on souhaiterait acquérir en priorité.

Le livre "8000 miniatures" vous aidera à classer et évaluer votre collection. Le site www.ventesuroffres.com peut également vous aider à identifier vos miniatures.

N’hésitez pas à adopter cette volonté de classement dès le début de votre collection car lorsque vous aurez beaucoup de flacons, vous n’aurez sans doute plus le courage de tout répertorier. Si vous en avez la possibilité, une gestion de votre collection sur ordinateur peut être excellente et est possible facilement sur n’importe quel gestionnaire de base de données.

Echantillons ou miniatures?

Un grand débat a longtemps sévit chez les lécythiophiles concernant la définition des termes échantillon et miniature. Un échantillon est un produit offert gratuitement contenant une petite quantité (mais parfois jusqu’à 25ml comme certains échantillons Shalimar de Guerlain) du produit dont on souhaite faire la promotion. L’échantillon peut se présenter sous forme d’un tube, d’un flacon standard, d’une réplique plus ou moins fidèle de la taille commerciale.

Une miniature est un produit de petite taille. Il peut s’agir soit d’un échantillon, soit d’un flacon de petite taille destiné à la vente.

Faut-il collectionner l’un ou l’autre ? En ce qui nous concerne nous serions tenté de dire qu’il faut collectionner ce que l’on aime, sans ostracisme et sans se laisser influencer par telle ou telle mode. Pourquoi comme l’affirment certains la mention " vente exclusive par un distributeur agréé " en remplacement de la mention " vente interdite " enlèverait-elle tout intérêt au produit ? D’autant que lorsque les deux versions existent le flacon est souvent exactement le même. Lorsque l’on trouve une " première taille ", fréquemment dans une présentation luxueuse et souvent plus belle que l’échantillon, si son prix est raisonnable, pourquoi s’en priver ?

L’organisation du marché de la lécythiophilie fait que l’on voit apparaître des miniatures de marques peu connues du grand public et qui ne sont souvent peu ou pas distribuées en France, en parfumeries. Contrairement à une idée faussement répandue, il ne s’agit pas pour autant de produits destinés exclusivement aux collectionneurs (il y en a quelques-uns mais fort peu, et d’ailleurs parfois très beaux et dignes de figurer dans une collection). Il s’agit souvent soit de productions françaises destinées à des marchés étrangers (Moyen-Orient, Asie, Europe de l’Est, Etats-Unis, Amérique du Sud) soit de produits étrangers destinés à l’origine au marché local, mais qui sont arrivés en France en quantités plus ou moins importantes. Dans cette dernière catégorie, on trouve en particulier de nombreux flacons italiens qui, s’ils ne sont pas à dédaigner, ne doivent pas être payés trop chers, car ils sont souvent assez répandus.

Avec boite ou sans boite ?

Aujourd’hui tous les collectionneurs préfèrent les flacons avec boîte et l’on ne peut que les encourager dans cette voie. La boîte fait partie intégrante du produit qu’elle protège et qu’elle met parfois en valeur. L’étui est également une source importante d’informations sur le parfum et le fabricant. NE JETEZ PAS VOS BOITES. Même si vous exposez vos flacons dans une vitrine conservez les boîtes ailleurs. Si un jour vous souhaitez revendre ou échanger certains flacons, l’absence de boite entraînera une décote importante.

Il faut tempérer ce jugement par les remarques suivantes :

- si son budget est modeste, on peut démarrer une collection par des flacons sans boite à condition de les payer beaucoup moins cher. Pour des flacons modernes courants la décote doit être d’au moins 50%.

- certains flacons n’ont jamais eu de boîte individuelle; il serait dommage, par exemple, de se priver des trois miniatures Lalique parues à la mi 95 sous prétexte que ce ne sont pas des échantillons au sens strict (elles ne sont pas offertes mais vendues) et qu’elles ne sont pas présentées en boite individuelle !

- les flacons anciens sont souvent difficiles à retrouver avec leur boîte (et souvent celle-ci présente-t-elle des défauts). Il ne faut laissez passer un flacon intéressant, à un prix raisonnable sous prétexte qu’il n’a pas sa boite.

Laissez vous guider par votre bon sens et par la beauté de vos découvertes.

Les coffrets ?

Avant tout, le coffret est une compilation de flacons sans boîte donc a priori moins intéressant que des flacons dans leur étui individuel.

On doit cependant les séparer en deux catégories complètement différentes. Tout d’abord le coffret réalisé par un fabricant avec ses différentes marques de produits (Coffret Guerlain avec les trois eaux de toilette par exemple). Ce type de coffret est souvent lié à une offre promotionnelle de courte durée, il contient des flacons dont certains sont parfois assez chers à l’unité. Il ne doit pas être ignoré.

Notre avis concernant les coffrets regroupant des marques diverses est plus nuancé. Il s’agit souvent d’ensembles artificiels reprenant des marques de second rang assez facile à acquérir par ailleurs dans leur boite individuelle. Souvent destinés à une clientèle de touristes (vente en tax-free dans les aéroports ou les boutiques de souvenirs) le coffret n’apporte, dans ce cas, aucune plus-value par rapport aux miniatures sans boite et ce pour un prix souvent proche de celui des miniatures avec boîte. Faites vos comptes.


Pas de produits

A définir Livraison
0,00 € Total

Passer la commande